Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LIENS

 

MERAKERALA

blog bilingue sur les cultures et la vie quotidienne du sud de l'Inde

 

AURORESTAIGER.COM

mon site pro !

LES VOYAGES DE GEOTROTTER

 

> NEW DELHI

> AMRITSAR

> DARAMSALA

> ISTANBUL

> LA RÉUNION

> CROATIE

> AUVERGNE

7 octobre 2006 6 07 /10 /octobre /2006 18:35

  (Finalement, nous n'aurons passé qu'une journée en Chaudière-Appalaches !!!)

 

 

 

 

 

  (l'une des nombreuses rues de Québec...)

 

 (en approchant du centre, le toit du Château Frontenac semble sortir du sol)    
(dans le centre)

   

 

(la foule de touristes surprise par la pluie, c'est très dôle de les voir courir !!!)

 

 

 

 

 

      Nous sommes parties le lendemain matin via le boulevard Champlain et la piste cyclable qui mène jusqu'aux chutes Montmorency, vers l'île d'Orléans. Le pont fut traversé sans grande difficulté, sur le trottoir. Par contre,  l'île nous a accueillie une majestueuse côte, courbée de préférence pour que l'on n'en voit pas la fin. Cette épreuve nous a curieusement rappelé celle du Mont Sacré Coeur de Granby, et fidèles à notre souvenir, nous avons procédé en faisant une pause à chaque poteau. 

 

 

(la piste cyclable sur le boulevard Champlain)

(sur l'unique pont de l'île d'Orléans)
Après avoir récupéré  près de la route extrêmement fréquentée par les groupes de motards, cars de touristes et voitures en excursion, nous nous sommes dirigées vers Saint-Pierre où nous avons attendu le curé pendant un peu plus de deux heures. Celui-ci nous conseilla la maison Emmanuel de Sainte-Pétronille. Effectivement, la Soeur qui gère cette association, organisait des camps de vacances et disposait d'une grande propriété. Nous sommes là encore, extraordinairement chanceuses : les enfants sont partis la veille et toutes les cabanes sont libres ! Quand nous arrivons, tous les animateurs d'à peu près notre âge et qui viennent d'un peu partout, se préparent pour leur soirée de clôture du séjour estival...
       En plus d'un panorama splendide sur la ville de Québec, les lieux nous offraient l'occasion de poser notre chargement et de partir faire le tour de l'île, nous n'étions plus habituées à la légèreté des vélos!

 

(un exemple de la vue que nous avions : je met qu?une photo pour l'instant : on a bombardé la vue avec notre objectif !)

 

(notre chez nous dans l'érablière de la propriété)

Nous avons suivi la seule et unique route qui fait le tour de l'île, de Sainte-Pétronille à Saint-Laurent, puis jusqu'à Saint-Jean (ville en travaux, c'est très désagréable quand les cyclistes ne peuvent qu'emprunter la route étroite et faire patienter les voitures), puis de Saint-Jean à Sainte-Famille en coupant à travers le centre de l'île. Sainte-Famille est un petit village très connu car il fut l'une des premières paroisses créées au Québec, et se spécialise dans la recherche généalogique et la valorisation de la mémoire ancestrale. Puis nous nous sommes redirigées vers Sainte-Pétronille, avec finalement 66 km dans les mollets, de quoi fêter ça avec une énorme glace ! Du coup, comme nous étions en avance sur notre planning, nous sommes restées une journée de plus pour appeler nos familles, poursuivre nos notes et nous mettre à jour dans le courrier. Encore une fois, quitter ces lieux fut une dure épreuve... tout comme celle de la traversée du pont au retour, où le vent puissant nous forçait à lutter pour ne pas finir sous les camions contre lesquels il nous poussait !

(un très bref aperçu de notre tour de l’île d’Orléans…)

 

 

 

 

 

 

 (sœur Liliane et de la maison Emmanuel) 

      Le reste du chemin que nous connaissions déjà en sens inverse ne nous posa aucun problème et nous nous sommes retrouvées dans le pavillon des dominicaines de Québec.  
         Nous sommes restées encore deux jours dans Québec, le temps de recueillir toutes les informations utiles pour nous à l'espace d'exposition de l'Hôtel de Ville(surtout Sibylle qui s'intéresse à l'aménagement urbain), d'aller visiter le musée des Civilisations (une grande expo sur l'Indonésie, une sur le sel et une autre sur tous les objets symbolisant l'histoire du Québec) ; puis nous avons de nouveau traversé la ville à pieds, ce qui nous a donné un aperçu global assez complet...
 

 

(l’Hôtel de Ville de Québec)
  La ville de Québec marque pour nous le milieu de notre périple, bien que la suite soit toute aussi riche... Alors comme qui dirait : on the road again !........... en route vers de nouvelles aventures !!!

Ce qui suit est un bug du blog que je ne parviens pas à réparer!

 

 

 

 

 

 (un aperçu du Vieux Québec)
     Le coin se démarque par son climat particulier : quand il y a une éclaircie, il fait doux. Quand un nuage passe, même le plus petit,il fait froid ; et si par malheur ce nuage se sent un peu lourd, une pluie surgit violemment, souvent pas plus de deux minutes, juste le temps de nous tremper avant que le soleil ne revienne furtivement. La recette : pull autour de la taille et parapluie.

 

 

 (sans commentaire...admirez)

 

          Mais arrivées chez notre nouvel ami, il nous proposa de nous déposer à Q pour gagner un jour, chez les dominicaines qui ne nous attendaient que le lendemain ? 
        Ce fut chose faite, et en l'espace de 20 minutes, nous avons gagné une journée !... on a fêté ça avec une pizza !   
(l'ancien pont de Québec)

 

 

        Le lendemain fut consacré à la découverte de cette ville dont les Québécois sont si fiers. Nous avons encore été surprises par la notion de distance bien différente dans ce pays : nous étions LOIN du centre! Remparts et parc des Champs de Batailles, « vieux » Québec aux allures de paradis touristique local où tous les commerces vendent les mêmes souvenirs, rue Saint-Jean plus sympa car elle semble avoir une densité de Québécois un peu plus élevée (mais avec autant de touristes)...

 

 

 

 

  (vue sur le Saint-Laurent, depuis le parc des Champs de Batailles)

        Saint-Rédempteur est la banlieue éloignée de Québec, rattachée à l'aministration de Lévis. Depuis la mairie, nous avons contacté un ami de notre hôte de la veille vivant à Saint-Nicolas (environ à 15 km en côtes de là où nous nous trouvions), voyageur et heureux d'accueillir tous ceux qui partagent sa vocation. Vues les difficultés topographiques et  routières, et avec le gros orage éclatant, la mairie a mis gracieusement à notre disposition un pick-up avec chauffeur... quelle classe !!! 

  
        Nous venons de quitter la petite bourgade de Dosquet, la tente n'a pas pu sécher et nous devons pédaler avec nos capes au-dessus des sacs et la remorque bâchée. Il n'y avait pas foule sur la piste cyclable : seulement un groupe de courageux pédaleurs en sens inverse, et trois pintades qui avaient élu domicile au milieu du chemin... 

         Puis le temps s'est éclairci, nous laissant avancer tranquilement jusqu'à Saint-Rédempteur, la piste fut plate et en ligne droite coupant à travers champs et forêts,assez monotone. Mais vous savez maintenant qu'il ne nous arrive pas un jour sans aventure ! Attendez la suite...  

Partager cet article

Repost 0
Published by aurore-didi - dans L'Aventure Québécoise
commenter cet article

commentaires