Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LIENS

 

MERAKERALA

blog bilingue sur les cultures et la vie quotidienne du sud de l'Inde

 

AURORESTAIGER.COM

mon site pro !

LES VOYAGES DE GEOTROTTER

 

> NEW DELHI

> AMRITSAR

> DARAMSALA

> ISTANBUL

> LA RÉUNION

> CROATIE

> AUVERGNE

3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 20:04

D’une rive à l’autre…

La traversée du Saint-Laurent est maintenant de l’histoire ancienne.

             Nicolet le 26 août: nous plantons la tente chez les Sœurs de l’Assomption, qui nous ont offert le dîner et le petit déjeuner avec toutes leurs pensionnaires à qui nous avons présenté notre projet... mais le plus drôle, c’était que certaines se félicitaient d’avoir la vue sur notre tente depuis leur chambre ; et je me suis aperçue en passant que quelques regards curieux nous observaient depuis leur fenêtre, et se cachaient lorsque je tournais la tête vers eux ! La veille, nous avons eu l’occasion de faire un tour au musée des religions.(chez les Sœurs de l’Assomption)  

 

           Mais il s’est mis à pleuvoir fort ! Sib  s'est vêtue de sa grande cape qui fait peur, et j’ai attendu d’être trempée pour me résigner à mettre la mienne… Avec ce temps pourri, il valait mieux avancer dans l’itinéraire, au bord de la 132, où les voitures roulent toujours aussi vite! Mais nous y sommes parvenues en un seul morceau… trempé le morceau par contre…

 

  (Toujours à Nicolet, juste avant la pluie… nous sommes une peu au nord de la ville, à mi-chemin du lac Saint-Pierre)

            Pique-nique à l’abris du parvis de l’église  style années 70, où nous attendons le curé, roulant en mercedes et avec des gourmettes en or à chaque poignet (les curés de nos jours…j’vous jure !), et nous lui avons réexpliqué notre problème (qu’en réalité il n’avait pas compris au départ) : il passa un coup de téléphone à une dame du village qui a pour habitude d’accueillir des pélerins qui trottent jusqu’à Saint-Anne de Beaupré. Purement québécois le coup de fil ! ça donnait : « je suis avec deux jeunes filles, elles sont dans la misère, elles sont mal prises par le mauvais temps, ça n’a pas de bon sens ! » j’adore ces expressions !
            Nous avons ce soir-là pu dormir dans un vrai lit, avec les couvertures et tout, dans une vraie chambre, ce qui ne nous était pas arrivé depuis trois semaines au moins.
 
            Exellente cuisinière, notre hôtesse nous fit goûter de la viande d’orignal (à peine plus corsé que le bœuf), et me passa la recette de ces muffins, que je m’étais promise de ramener à la maison.

(et la moitié des voitures au Canada sont munies de cet étrange armure, qui sert à dévier la trajectoire du vent plus au-dessus du pare-brise, et donc à éviter un nombre trop grand de moustique écrabouillés sur la vitre)
Marc vivait dans une petite maison dans un sous-bois non loin de la rivière Saint-François, une cabane même, penchée vers l’avant avec deux chats et un poulailler. Le paradis quoi… Sauf pour Sibylle, allergique au chats, qui a dû dormir sous la tente alors que je gardais le canapé-lit. Par contre, je me faisais beaucoup plus attaquer qu’elle par les moustiques, allez comprendre… Le médecin devait passer le reste de la journée vers Sorel. Il nous laissa donc la clé de sa cabane, affirmant que nous n’avions vraiment pas l’air de deux voleuses (les québécois sont formidables !). Cette assurance nous permit de poser le chargement, et d’aller avec nos vélos tous légers jusqu’à Odanak, visiter le musée des Abénakis et observer les éventuelles spécificités géographiques…
(Marc, le médecin cyclotouriste passionné des plantes)

            Nous avions le musée pour nous, et avons pu poser toutes les questions que nous souhaitions à la guide, elle-même Abénakise, qui nous montra aussi l’église du village, décorée d’ornements indiens…

            Je ne détaille pas plus : ce que nous avons aperçu des autochtones du Québec, surtout les Abénakis et les inuits, fera l’objet d’un prochain article…

Sur ce, je vous laisse aller faire un tour dehors...

      (entre Pierreville et Saint-François-du-Lac)

 

  Nous nous sommes dirigées vers le CLSC, c’est un bon plan pour trouver des renseignements fiables. Là, nous avons rencontré un interne cyclotouriste, qui pouvait nous aider… il nous proposa soit un gîte accueillant des pélerins, soit une autre adresse dont je ne me rappelle plus, soit chez lui, à quatre kilomètres plus au sud. Nous avons choisi le dernier élément de la liste, et nous ne l’avons pas regretté. 

 

(chez Lise à Baie-du-Febvre, où nous avons pu nous reposer à l’abris de la pluie…)

 

 

 

 

         Le lendemain, le ciel était un peu plus clair, et nous avons tranquillement pu rouler jusqu’à Pierreville, toute petite bourgade sur la rivière Saint-François. La première impression ne fut pas la meilleure : les moustiques !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

            La prochaine étape sera Baie-du-Fèbvre, à une quinzaine de kilomètres. Comme ce n’ést pas trop loin,  nous faisons un détour jusqu’aux réserves naturelles au bord du lac Saint-Pierre, juste au nord de Nicolet…

Partager cet article

Repost 0
Published by aurore-didi - dans L'Aventure Québécoise
commenter cet article

commentaires

Charlotte 09/11/2006 09:27

Cet article est formidable ! Je ne sais pas ce qui m'a fait le plus rire, entre le curé et ses gourmettes et l'anti-moustiques-écrasés-contre-le-par-brise... Tu l'as inventé ça, avoue ! Je ne peux pas y croire !
J'adore la maison de Marc, ça ressemble à un coin de Paradis ! (Qui, comme tous les coins de Paradis, doit être beaucoup moins paradisiaque sans le soleil...)
Pourquoi on a pas de photos des fameuses capes ?!! Je veux les voir !
Et, au passage, moi aussi j'adore les expressions québecoises !

aurore-didi 09/11/2006 13:31

Non non je l'ai pas inventé, d'où la photo de la voiture pour convaincre tous les sceptiques tels que toi ! Et attends c'est pas fini, j'ai pas eu le temps de tout raconter, mais quand j'en serai au trajet pour aller à Toronto, tu verras que c'est pas une blague ces gros moustiques kamikazes et gluants (après s'être écrasés)...
Pour chez Marc, t'as raison, tout paradis a un aspect caché et c'est pas forcément le plus agréable: je me suis faite BOUFFER par les moustiques! heureusement que j'ai dormi dedant... n'empêche que c'était extra!
la cape, tu peux la voir dans l'album photo des bicyclettes...c'est vrai qu'elle était dans le fichier, mais je l'avais pas mise en ligne...désolée!!!
cho!