Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LIENS

 

MERAKERALA

blog bilingue sur les cultures et la vie quotidienne du sud de l'Inde

 

AURORESTAIGER.COM

mon site pro !

LES VOYAGES DE GEOTROTTER

 

> NEW DELHI

> AMRITSAR

> DARAMSALA

> ISTANBUL

> LA RÉUNION

> CROATIE

> AUVERGNE

9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 13:28

Nous observons tout ! Et côté pratique, impossible d’oublier les routes ! Voici un petit aperçu des voies de circulation québécoises… 

Le piéton
Déjà, notre point de vue était particulier, entre l'automobiliste et de piéton ; ces derniers sont vraiment très rares au Québec et, en dehors des centres-villes, nous n’avons quasiment pas vu de promeneurs. L’explication est simple : l’espace! Les commerces sont éloignés les uns des autres, les populations se sont installées de façon presque homogène à travers ce territoire, le meilleur moyen pour se déplacer reste la voiture, d’autant plus qu’on peut la garer facilement ! Il est vrai que pour un piéton, la vie n’est pas si simple au Québec… pour vous donner un exemple, nous devions marcher une heure au moins entre le centre de Québec et l’endroit où nous dormions qui semblait proche de ce centre d’après les cartes consultées.

Conséquence directe  du monopole de la voiture : un piéton doit attendre LONGTEMPS avant de pouvoir traverser une route ! A Sherbrooke, je n’exagère pas en vous affirmant que nous attendions déséspérément pendant de longues minutes que le bonhomme s'allume. En plus, le malheureux piéton est soumis au décompte des secondes (parfois mises en valeur par un « bip-bip » oppressant)! Ce temps est calculé pour une personne à mobilité normale, mais j’ose à peine imaginer la difficulté des sujets moins vigoureux… d’ailleurs je ne crois pas en avoir aperçu beaucoup… Néanmoins, voyons le bon côté des choses : le Québec et le reste du Canada sont le paradis des grosses voitures ! 


Le code

Notre premier jour à vélo, dans le centre de Montréal fut consacré à un entraînement intensif pour savoir s’arrêter au feu rouge avant le carrefour : le feu est placé en face de nous après l’intersection concernée alors qu’en France, nous nous stoppons au niveau du feu.
Ensuite, la priorité à droite n’existe pas, c’est André, le policier de Granby qui nous en a parlé : c’est la première voiture qui arrive à l’intersection qui passe ! Je sais, ce serait du suicide si l’on imposait un code semblable en France, chacun s'acharnant à arriver en premier, tous toujours pressés, mais au Québec, les voitures ralentissent presque jusqu’à l’arrêt comme pour un « cédez le passage », et laissent passer celle qui arrive avant. En général, il n’y a pas d’accident ni de bagarre… Là, je tire ma révérence aux Québécois !


Les panneaux amusants

Je vous ai déjà parlé du magnifique panneau « Arrêt » qui remplace notre « stop » national, mais connaissez-vous tous ceux qui concernent le froid ou les motoneiges ? Nous en avons retenu quelques-uns, et nous regrettons depuis notre retour de ne pas les avoir tous photographiés !


Les autres moyens de transports
Vous vous doutez bien qu’il n’y a pas que des voitures ou des voyageurs à vélo au Québec. Nous notons par exemple, le nombre incroyable de groupes de voyageurs en moto ! Ce sont souvent des bandes d’amis faisant gronder les moteurs de leur Harley Davidson munie de sacoches en cuir clouté en guise de bagages, qui partent à travers la province.

Autre façon : le grand mobile-home : ce sont des camping-cars améliorés à l’apparence d’autocar de luxe, voire de wagon selon la taille…vu la taille, je suis persuadée que leurs propriétaires ne se permettent pas d’explorer hors des larges sentiers battus ! Ces bus-maisons semblent encore plus encombrants que les maisons mêmes, et je ne partage pas vraiment cet esprit du voyage. Peut-être que je me trompe et dans ce cas, j’accepte volontiers qu’un adepte du camping-car vienne me convaincre des intérêts de cette culture… Sinon, il existe tout un éventail de camping-cars, roulottes et caravanes de tailles variées, du strict nécessaire à l'appartement amélioré comme je viens de l’évoquer. Il y en a pour tous les goûts et tous les besoins ! C’est simple : c’est si répandu que lorsque nous avions campé à Rougemont, nous étions la seule tente !

Enfin, j’évoque l’incontournable motoneige ou Skidoo, bien utile en plein hiver. Le skydoo fait partie intégrante des symboles de la culture québécoise, il représente même un attrait touristique majeur ! Il peut être employé pour des transport quotidien, mais aussi pour réaliser des périples de plusieurs centaines de kilomètres à travers le Québec, comme nous l’a montré Pierre, le maraicher de Verchères, qui organise au sein de son association des voyages en motoneige de plusieurs semaines.

 Pour en savoir un peu plus sur les principes de la route québécoise et sur la signalisation….

Partager cet article

Repost 0
Published by aurore-didi - dans Purement Québécois!
commenter cet article

commentaires